6 femmes qui m’inspirent

Les déménagements sont souvent le moment de profondes interrogations concernant là où on en est, là où on a été, là où on sera. C’est l’instant des bilans et donc des grands effrois. Janvier fut le mois des résolutions de l’année pour le blog (à lire ici pour ceux qui seraient passés à côté), mars sera celui du retour à Paris et de l’au revoir à New York, cette ville tellement géniale qu’elle m’a motivée à revenir sous les cieux français pour réaliser mes rêves d’enfance. Mars sera aussi la réponse à une question fréquemment posée par les Américains et qui semble jalonner les parcours des personnes, transpirant la réussite, que j’ai eu l’occasion de croiser : qui t’inspire et t’encourage à te dépasser ?

Étrangement, c’est une question qui ne m’avait jusqu’alors jamais vraiment effleuré l’esprit. J’ai longtemps avancé en étant motivée tout d’abord par l’envie de rendre fiers mes parents et puis l’envie d’atteindre un certain niveau matériel via mes diplômes selon un processus linéaire et formaté. Mais à l’aube du changement de cap que je tente d’opérer en lançant ma propre entreprise, garder en tête cette poignée de personnalités publiques ou privées comme un poster de rock star au-dessus de sa commode s’est avéré nécessaire pour catalyser au mieux mon ambition. Sans vraiment y réfléchir, ces figures (souvent féminines) se sont imposées sur mon chemin au gré de mes lectures, de mes visionnages de films ou de séries et des rencontres aléatoires du quotidien. Pourtant, admettre leur existence s’est fait sur le tard, au contact de la culture new-yorkaise tout d’abord mais aussi de mes nouvelles aspirations qui se tournent davantage vers ce qu’il y a de créatif en moi. Est-ce obligatoire pour réussir ? Cela dépend du caractère de chacun, je crois. Dans mon cas, ces « personality goals » me tirent vers le haut dès que le doute s’immisce un peu trop dans ma réalité ou que le courage et la confiance perdent les clefs de ma maison.

Les six femmes que je présente ici sont mes inspirations les plus récurrentes des deux-trois dernières années. Ce ne sont cependant pas les seules et il y a des hommes aussi ! J’ai tendance à croire que cette liste fluctue en fonction des projets et de l’âge. Je découvre en ce moment l’œuvre de Maya Angelou et de Toni Morrison, le combat de Kimpa Vita, l’existence de Gaston Monnerville, la pensée de Camus, l’univers musical de Tabu Ley et Barbara. Qui sait qui m’inspirera d’ici mes trente ans ? En attendant, bonne lecture avec ces 6 mini portraits de femmes pleines d’éclat !

MICHELLE OBAMA

Corny, diront les Americains, évident et banal clameront les Français. J’assume pourtant ce coup de cœur et mon admiration pour cette femme qui n’a cessé de grandir pendant mon séjour aux Etats-Unis. Loin d’être le genre groupie, j’admets que la rencontrer serait un doux souhait ! Ce que j’aime chez elle : un parcours exceptionnel malgré une origine modeste, des discours galvanisants et empreints d’une humanité qui manque dans la politique actuelle, une perpétuelle gratitude pour ce qui lui a été attribué au cours de sa vie, son influence sur son mari, sa rigueur, sa maîtrise et sa classe. La citer en premier dans cette liste n’est pas anodin. A bientôt trente ans, je réalise qu’une telle figure n’aurait pas été de trop dans mon adolescence et la construction de mon propre chemin.

FRIDA KAHLO

 

Frida Kahlo c’est une histoire d’amour qui prend ses racines dans le film éponyme avec Salma Hayek (Frida, 2002). Depuis cette rencontre fracassante, je n’ai cessé d’éprouver de la passion pour cette artiste qui a fait de sa souffrance physique une œuvre picturale unique. Elle incarne à travers son histoire avec Diego Riviera une peinture romantico-gothique de l’amour qui a déclenché beaucoup de réactions contradictoires chez l’adolescente que je fus (colère, fascination, répulsion). Prochaine étape pour moi : me rendre à Mexico city pour visiter la maison bleue !

FATOU N’DIAYE (Black Beauty Bag)

Découvrir le Black Beauty Bag de Fatou Ndiaye fut comme se jeter d’une falaise et réaliser qu’en fait on peut voler. En l’occurrence ici, avoir les cheveux longs malgré un type 4C. A la vue de la photo désormais reconnaissable du profil de trois quarts et l’auréole de cheveux de la célèbre blogueuse, mon aventure capillaire a débuté. Nous sommes en 2014. Depuis, j’ai suivi avec beaucoup d’attention le parcours de cette femme que le vieillissement semble avoir oublié. Un parcours qui fait du bien, encourage, et me fait dire : yes we can !

ALICIA FLORRICK (The Good Wife)

Eh oui ! Un personnage de fiction peut être la source d’une immuable admiration ! Alicia Florrick, cette warrior en tailleur appartient sans hésitation à mon panthéon de femmes inspirantes. Mieux que ça : il m’arrive en cas de difficulté de me demander ce qu’elle aurait fait et d’immédiatement gagner en sérénité. Pour celles et ceux qui n’ont pas la chance de connaître ce personnage de série, Alicia Florrick est l’héroïne de The Good Wife (7 saisons, statut terminé). Mère courage qui doit retrouver le chemin du travail après l’emprisonnement de son mari, procureur de Chicago, elle reprend également sa vie de femme mise en suspens pour se consacrer à sa famille. Ce que j’aime chez elle, c’est son évolution professionnelle, ses failles, ses erreurs, ses doutes, et plus que tout, sa persévérance qui l’amènera à de grandes ambitions. La considérant plus humaine qu’une éclatante et infatigable Olivia Pope, je me suis facilement identifiée à ses combats et ai donc vécu ses péripéties avec proximité, prenant notes des situations que je pourrais rencontrer moi-même.

PATRICIA BRIGHT

Plus fan de cinéma que de télé-réalité ou vlog, je me suis néanmoins laissée attraper par le phénomène des Youtubeuses lorsque j’ai débuté mon aventure capillaire. Comment dire… dans les premiers mois j’ai dévoré plus de vidéos que de calories à la journée ! Et après cette boulimie, suite à une petite sélection, quelques icônes de Youtube m’ont compté comme leur fan éternel (ou presque). Parmi elles, Patricia Bright, que j’ai découverte pour la première fois en visionnant un DIY de tie dye. Puis en regardant la vidéo de son mariage (et en pleurant avec elle). Puis en cliquant sur la vidéo de ses vacances en Italie. Etc. C’est à ce jour la seule Youtubeuse dont je regarde tous les vlogs sans exception alors que (comme précisé en préambule), je ne suis pas très télé-réalité. Sa bonne humeur, sa petite famille, ses looks, son entreprise, son accent british : tout m’enchante chez elle, même ce qui me plaît moins. Je la considère parfois comme une sorte d’alter-ego ou de moi dans une autre dimension. Suivre sa chaîne Youtube revient un peu à regarder le film d’une de mes 7 vies, et me dire : qu’est-ce que j’y suis bien !

CHRISTIANE TAUBIRA

Le meilleur pour la fin ? Par les temps qui courent, il y a peu d’hommes et de femmes de la vie politique qui m’interpellent et se frayent un sentier hors de l’autoroute commune comme elle le fait. Sans être une fan de la première heure, du fait de mon âge et de mon relatif désintéressement pour la place publique dans ma tendre jeune jeunesse, j’ai (re) découvert Christiane Taubira suite à sa nomination dans le gouvernement actuel. Au-delà du message politique auquel on adhère ou pas, il ne peut être exclu la réalité suivante : la politique française a rarement connu d’oratrices et d’orateurs de cette qualité. Amoureuse des mots et de la littérature, dotée d’une verve d’actrice de théâtre, érudite sans limite, Christiane Taubira ne parle pas mais déclame et me donne toujours des frissons. Rarement j’ai entendu une personne si intelligente, si éclairée s’exprimer sur la place publique. Au point où je me dis parfois que savoir discourir comme elle n’est pas une ambition mais un fantasme. Espérons que l’histoire de France lui rende justice, elle l’ancienne garde des Sceaux, et ne la laisse jamais dans l’oubli.

Et vous, quelles personnes vous inspirent ?

2 Replies to “6 femmes qui m’inspirent”

  1. Il en a 3 sur ma liste aussi 😉

  2. Hello !
    J’ai, moi aussi, des personnalités féminines qui m’inspirent et qui me boostent lorsque j’en ai besoin.
    3 d’entre elles, sont aussi sur ma liste 🙂
    Je pense que pour c’est de temps en temps intéressant de se tourner vers ce genre de femmes inspirantes pour par exemple, ne pas oublier que bien des choses sont possibles. Si elles y arrivent, pourquoi pas nous ? Haha

Laisser un commentaire