Que porter en wax pour un vestiaire parisien : le Blazer

Suite de ce dossier consacré à un version africaine du vestiaire parisien. Pièce de cette semaine : le blazer.

Pour celles et ceux qui ont manqué les précédents épisodes, vous pouvez les retrouver là :

 

LE BLAZER

Pièce masculine adoptée par le vestiaire féminin, le blazer est d’une certaine manière l’illustration de ce que le vestiaire parisien a de rebelle et transgressif.

Parmi les pièces de ce dossier, c’est je crois ma pièce préférée. Allure garçonne mais féminité exacerbée, l’ajout d’un blazer à la tenue la plus simple augmente quasi instantanément votre potentiel d’élégance. Que ce soit au boulot ou en soirée, il apporte du second degré à n’importe quelle tenue féminine, comme une robe courte, et du chic à un look décontracté t-shirt-baskets. Comment bien le choisir ? J’ai une préférence pour les modèles longs, avec des poches discrètes. Ci-dessous un échantillon des looks d’Olivia Palermo, une socialite new-yorkaise pas assez connue en France, qui est une des mes références en matière de style classique :

Olivia Palermo sampling.jpg

Un peu d’histoire

Les origines du blazer sont britanniques et marines. En effet, c’est au 19ème siècle que la veste croisée bleu marine aux boutons dorés voit le jour pour habiller la Royal Navy après l’engouement de la reine Victoria 1ère. Adopté ensuite chez les hommes des classes aisées et de l’aristocratie, il se portera pour une allure gentleman en bleu marine avec un pantalon blanc.

L’adoption par les femmes sera là encore popularisée par les actrices de cinéma avec notamment Marlène Dietrich connue pour ses emprunts fréquents au vestiaire masculin. Jamais très loin des révolutions vestimentaires, Gabrielle Chanel propose dès 1926 sa version sur les podiums.

Ma sélection de Blazer

De nos jours, il existe des blazers pour tous les goûts : à rayures, de couleur unie ou imprimés, déstructurés ou classiques. La définition même du blazer (veste croisée, bouton dorés) a bien changé pour souvent s’affilier à une veste centrée et décontractée.
Afin d’apporter une touche africaine à une pièce aussi classique, j’aurais tendance à choisir une coupe simple sans fioritures pour ne pas créer de cacophonie dans l’allure. En effet, couplée à des imprimés, le blazer devient une pièce très forte. Pour l’accompagner, mieux vaut des couleurs unies, de couleur neutre (noir, gris, blanc, kaki) et des coupes sobres qui seront en support et non le contraire.  Mais les amatrices de mix-match peuvent aussi varier les plaisirs à leur risque et péril, il n’y a pas de règle dans l’imagination 🙂 Le comble de l’audace serait de le porter sans rien en-dessous pour celles qui ont le tour de poitrine qui le permet…

Pour la sélection ci-dessous j’admets avoir eu du mal à trouver ce que je cherchais, le choix étant plutôt limité en ce qui concerne les vestes blazer d’inspiration africaine. Mais c’est sans compter sur ma pugnacité à vous dégoter les pièces les plus intéressantes ! Quelques marques ont attiré mon attention avec des modèles en wax mais aussi en teinture tie-dye qui donne la possibilité de varier un peu les plaisirs 🙂

1- Oeil rouge et jaune 

Look blazer 5.1.jpg

Veste Nina, Mynaha, 49,98 euros

Je ne ferai pas de suspens trop longtemps : cette pièce est un coup de coeur principalement pour le tissu ! Effet jeans customisé d’yeux rouges et jaunes, col blanc, manches trois-quarts que l’on a (peu) pas besoin de retrousser. J’adore ! Seul bémol, la pièce en tissu blanc que l’on retrouve collée à l’arrière (de même que pour la veste Assa). Les créatrices de Mynaha, si vous me lisez, le modèle serait bien plus élégant sans 🙂

2 – Blazer Cape

Look blazer 1.1..jpg

Veste cape, Nanawax, prix sur demande

Repérée depuis longtemps déjà, best-seller de la marque béninoise (pour laquelle je vous prépare un article très très bientôt), ce modèle d’une rare élégance, graphique et pétillant avec ses pointes de jaune peut se porter avec presque tout. Pour ma part, une mini robe noire, bottes de motards, un sac bien dessiné formeraient une allure moderne, conquérante et donc inoubliable.

3 – Blazer printanier

look-blazer-2-1

Blazer Aya, Inyü, 99 euros

Une version colorée, à coupe droite et classique, idéale pour égayer l’hiver commençant ou accueillir l’été. Un exemple d’imprimés africains qui souffrent mal la compétition. A privilégier ici des accessoires de couleur unie (sur un total look blanc par exemple) ou, pour plus d’originalité, des pièces unies mais de matière différente (fausse fourrure, vinyle, etc.).

4- Blazer tie and dye à la nigériane

look-blazer-3-1

Blazer Ronke Doe Jacket, Busayo, 185 dollars, environ 166 euros

Look très artistique en perspective pour une veste en coton teinté à la façon tie and dye comme le batik au Nigéria. Parfait accessoire pour un look entièrement noir (jeans slim + débardeur en dentelle + richelieus). Et les manches courtes permettent de twister l’habituel blazer manches longues retroussés…

5 – Veste écorce d’arbre

look-blazer-4-1

Veste Chari Taolored Jacket, Kisua, 90 euros

Ce que j’aime dans ce blazer, c’est le motif « écorce d’arbre » et ses couleurs paisibles. Je me vois l’associer à une tenue passe-partout (sweat + jeans brut) et des ballerines pour un peu plus d’originalité.