Mon African New York Fashion Week 2016 : Essence street style block party

La Fashion Week de New York s’est achevée le 17 septembre dernier avec son lot de défilés inaccessibles, d’amazones perchées et de looks de rue plus sophistiqués-tu-t’étouffes. Dans le post qui va suivre, pas de gossips, pas d’informations croustillantes sur les coulisses des catwalks et encore moins de commentaires sur les défilés qui ont buzzé. Il se trouve que mes cartes d’invitation aux événements les plus savoureux se sont perdues en route ou n’ont jamais été envoyées… Vous vous en doutez, je n’ai pas fait partie des happy few, par contre, je n’ai pas chômé ! Sans réseau et sans amis (célèbres), à l’affût de tout show  abordable autour des modes africaines, j’ai finalement tapé dans le mille.

Au menu : trois événements très différents les uns des autres (une block party, un concept store en plein Soho, un bazar africain) mais équivalents pour leurs rencontres inspirantes, leur ambiance et surtout le défilé de wax-en-veux-tu en voilà !

Premier épisode de cette semaine épique…

ESSENCE STREET STYLE BLOCK PARTY

Pour la troisème année consécutive, le magazine Essence a donné rendez-vous à ses lecteurs – et aux autres – pour une block party sous les couleurs de la culture africaine-américaine à Brooklyn.

Pour la petite histoire, le magazine Esssence est un mensuel américain destiné aux femmes noires entre 18 à 49 ans. Créé en 1970, il couvre les sujets tels que le lifestyle, la beauté et la mode. Les personnalités noires américaines les plus célèbres ont été en couverture. Derniers en date : Michelle et Barack Obama.

Et une block party, qu’est-ce que c’est ? Très populaire à Brooklyn, une block party correspond à un festival de petite envergure, souvent gratuit, organisé lors d’une journée sur un ensemble de rues, avec musique, food trucks et parfois boutiques éphémères.

La block party du magazine Essence se déroule pour sa part au Dumbo Archway, énorme dôme sous le pont de Manhattan, qui abrite la scène principale.

Dans la foule cette année : festival d’imprimés africains, coupes afro et tresses traditionnelles, mais également de nombreuses bloggeuses et photographes en tout genre. Pour le coup, on regretterait presque le manque d’intéractions face à tout ce style dirigé parfois uniquement vers l’objectif d’un appareil photo. Mais c’est aussi ça l’Essence Street Style Block Party et cela n’enlève rien à l’effervence, au tourbillon, à l’originalité et à l’hardiesse vestimentaire des participants. Je me sentirais presque normcore avec ma jupe asymétrique jaune poussin et ma mini marinière…

Arrivée un peu tôt (ou tard, tout dépend du point de vue) l’animation d’un DJ égaie le public suant (étouffant) sous le dôme et camoufle les vibrations des véhicules qui nous survolent. Un défilé s’achève avec un mannequin homme sommé de faire un passage bis par les cris féminins. Peu de gens s’éternisent, moi y compris, compte tenu de la chaleur qui sévit. La suite, c’est un selfie de groupe, c’est aussi une discussion/débat avec un nouvelle amie au sujet de toute cette affection des Noirs-Américains pour leurs racines africaines.  Incapables d’autre chose qu’un consensus, on espère de concert que ce n’est pas juste une mode lancée par Béyoncé, et qu’elle va durer cette histoire de retour aux sources. Parce que, ça leur va drôlement bien tout ce wax !

Photo2.jpg

Photo1.jpg

Photo4.jpg

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Selfie de groupe !

selfie

2 Replies to “Mon African New York Fashion Week 2016 : Essence street style block party”

  1. […] Suite de mes aventures durant la Fashion Week de New York sous le soleil afropolitain… Pour raccrocher les wagons, mon après-midi à l’Essence Street style block party se trouve ici. […]

  2. […] vous retrouvez à lire cet article, c’est que vous avez aimé mes précédentes aventures ici et ici. Ou alors c’est un pur hasard et je vous invite dans ce cas à revivre mes […]

Laisser un commentaire